Dommages cutanés liés aux ordinateurs portables

«L’équilibre de votre ordinateur portable sur vos genoux pourrait causer une décoloration permanente de la peau et, dans de rares cas, le cancer», a averti le Daily Mail. L’histoire est celle d’un garçon de 12 ans qui a développé une affection cutanée causée par la chaleur d’un ordinateur portable qui était équilibré sur ses jambes nues.

La condition, érythème ab igne, est également connue sous le nom de « syndrome de la peau grillée » et se caractérise par une peau tachetée résultant d’une exposition prolongée à la chaleur ou à une source infrarouge. Depuis 2004, il y a eu au moins 10 cas signalés de l’état ou de brûlures liées à l’utilisation d’un ordinateur portable.

C’est une condition rare, mais la connexion entre elle et les ordinateurs portables a été documentée plusieurs fois auparavant. L’incidence est susceptible de devenir plus fréquente que les ordinateurs portables deviennent plus répandus.

Les dommages de la peau lui-même est généralement inoffensif et n’a aucun symptôme. Tel que rapporté, il y a une chance que la condition puisse développer dans le cancer, mais c’est un petit risque. De simples précautions de bon sens peuvent éliminer ce risque. Les chercheurs suggèrent d’utiliser une barrière de protection thermique entre la peau et l’ordinateur portable (comme le sac d’ordinateur portable) ou de placer la machine sur une autre surface.

D’où vient l’histoire?

L’étude a été réalisée par des chercheurs du département de dermatologie de l’hôpital universitaire de Bâle, en Suisse. Il a été publié dans la revue médicale Pediatrics.

De quel type de recherche s’aggissait-t-il?

Il s’agissait d’un cas d’un garçon de 12 ans qui a développé une affection cutanée appelée érythème ab igne, causée par la chaleur d’un ordinateur portable qui était en équilibre sur ses jambes nues. Les chercheurs ont également effectué une revue de la littérature sur l’état de la peau. L’érythème ab igne est indiqué par la décoloration et la marbrure de la peau et est causé par une exposition prolongée à une source de chaleur infrarouge.

Qu’est-ce que la recherche implique?

Le rapport de cas était d’un garçon qui avait présenté à l’urgence avec des marques sur une de ses jambes supérieures. Les chercheurs ont également effectué une recherche documentaire pour des études de cas similaires dans une revue du sujet. Ils ont constaté que neuf cas d’érythème induit par ordinateur portable ont été rapportés depuis 2004, plus un cas de brûlure produite par un ordinateur portable.

Quels ont été les résultats de base?

Le garçon avait une zone brunâtre et marbrée sur la partie supérieure de sa jambe gauche. Il a rapporté avoir joué à des jeux informatiques pendant plusieurs heures par jour pendant plusieurs mois, équilibrant l’ordinateur portable sur ses cuisses. Il a reconnu que l’ordinateur portable est devenu chaud sur le côté gauche (où se trouvent les lecteurs optiques), mais il n’a pas changé sa position.

L’examen a révélé que tous les neuf autres patients diagnostiqués avec un érythème induit par ordinateur portable ont également eu des dommages similaires sur la jambe supérieure, qui s’était développée après plusieurs mois d’utilisation d’un ordinateur portable. L’utilisation moyenne d’un ordinateur portable était de six à huit heures par jour.

Comment les chercheurs ont-ils interprété les résultats?

Les chercheurs soulignent que la chaleur produite par un ordinateur peut atteindre 44ºC, ce qui est suffisant pour provoquer cette condition. Mettre l’ordinateur sur les genoux peut également bloquer le ventilateur, ce qui augmente encore la chaleur. Ils disent que, pour l’instant, il n’y a pas de traitement pour cette condition. Initialement, la marbrure et la décoloration sont légères et transitoires, mais tendent à devenir permanentes et peuvent également provoquer une atrophie cutanée. Typiquement, les changements de peau sont sur la jambe gauche comme le ventilateur et la batterie sont de ce côté d’un ordinateur portable.

La décoloration ne provoque généralement aucun symptôme, mais certaines personnes ont signalé des brûlures et des démangeaisons.

Les chercheurs disent qu’il est possible que les dommages cutanés puissent se transformer en brûlures, car une chaleur légère à modérée entre 43 et 47ºC est suffisante pour entraîner des brûlures.

Les chercheurs disent qu’il y a un petit risque de développer un cancer de la peau à long terme, il est donc important que les patients ayant des lésions cutanées persistantes soient surveillés. Cependant, il serait préférable d’empêcher le développement de l’affection en «éliminant la source de chaleur».

Conclusion

Ce rapport de cas simple et critique décrit un cas de dommages à la peau causés par la chaleur d’un ordinateur portable. Les chercheurs ont recherché des cas similaires et ont constaté que neuf cas ont été signalés depuis 2004.

Les ordinateurs portables sont de plus en plus répandus, et le nombre d’heures que les enfants passent sur eux augmente. Cette histoire de nouvelles a alerté le public sur le risque modeste posé par ces appareils.

Le risque est cependant faible et peut être facilement résolu par de simples mesures de bon sens, telles que l’utilisation d’une barrière de protection thermique entre la peau et l’ordinateur portable, ou en plaçant la machine sur une surface.