Taux de mortalité en Angleterre et au Pays de Galles et aux Etats-Unis: variation avec l’âge, le sexe et la race

les résultats de santé entre les groupes ethniques ne sont pas faciles à déterminer au Royaume-Uni car l’origine ethnique n’est pas enregistrée sur les certificats de décès et est mal enregistrée dans les dossiers hospitaliers. Pour mieux lutter contre les inégalités de santé, il faut classer davantage de données sur la santé par groupe ethnique. Des données sur la mortalité par race sont disponibles pour les États-Unis. Nous avons comparé les données de mortalité pour l’Angleterre et le Pays de Galles avec celles des États-Unis et évalué leur variation selon la race et le groupe d’âge. Aux États-Unis, les taux de mortalité varient grandement selon la race et sont particulièrement élevés chez les hommes noirs et afro-américains. . Chez les hommes, ceci est principalement lié au VIH et aux décès causés par les armes à feu. Les taux de mortalité normalisés en Angleterre et au Pays de Galles sont similaires à ceux des États-Unis, mais la variation selon le groupe d’âge est différente. Chez les personnes de moins de 65 ans, les différences sont largement imputables aux taux de mortalité américains plus élevés dus au VIH et aux armes à feu. Les comparaisons des taux de mortalité par race ne sont pas possibles au Royaume-Uni parce que l’origine ethnique n’est pas inscrite sur le certificat de décès